Violences et affrontements à Ghardaïa / Le bilan s’élève à 22 morts

0
366

Actualisé à 15 H :  Quatre (4) autres personnes ont succombé à leurs blessures mercredi en milieu de journée à Ghardaia suite à des échauffourées entre jeunes rivaux, portant à 22 le nombre des victimes depuis la reprise, début juillet, des incidents dans la région, nous apprend l’agence de presse gouvernementale l’APS qui cite des sources à la wilaya de Ghardaïa. 

Auparavant, un premier bilan a fait état de 18 personnes mortes des suites de leurs blessures, en marge de la reprise des violences dans les régions de Guerrara et la vallée du M’zab (wilaya de Ghardaïa), au cours des dernières 48h.

Dans la nuit de mardi à mercredi, quinze personnes blessées durant la reprise des affrontements à Ghardaïa sont mortes, indiquent ce mercredi 8 juillet des sources locales et hospitalières, citées par l’APS. Parmi les quinze blessés, quatorze ont succombé à leurs blessures après avoir été touchés par des projectiles dans la localité de Guerrara (120 km au nord-est de Ghardaïa), tandis que la quinzième victime n’a pas survécu à un traumatisme crânien, précisent les mêmes sources.

Le bilan du nombre de morts à Ghardaïa s’alourdit. Au total, 22 personnes sont décédées durant les dernières 48 heurs, suite à la reprise des violences dans la région. On déplore également une centaine d’autres blessés, dont sept grièvement, dans les échauffourées enregistrées dans les régions de Guerrara, Berianne et Ghardaïa, selon plusieurs sources médiatiques.

La wilaya de Ghardaïa a replongé dans la violence dans la nuit de lundi à mardi. Une escalade de violence qui a fait deux morts lundi dernier, dont un jeune de 17 ans et une personne âgée asphyxiée par du gaz lacrymogène à Guerrera. Les affrontements entre groupes de jeunes se sont répandus jusqu’à Berriane le lendemain.