Violences interethniques à Ghardaïa/ Au moins 3 morts ces dernières 24 heures

0
335

La situation dégénère à Ghardaia. En effet, trois personnes blessées dans les échauffourées qui ont éclaté, dans la nuit de lundi à mardi, dans une des localités de la région, en l’occurrence Guerrara, ont succombé à leurs blessures ce mardi matin, a-t-on appris de sources concordantes.  Un jeune de 22 ans, blessé dans les échauffourées qui ont éclatées, dans la nuit de lundi à mardi, dans une des localités de cette wilaya, en l’occurrence Guerrara, a succombé à ses blessures ce  mardi matin, alors qu’il se trouvait à l’hôpital de Ghardaïa. Par ailleurs, deux autres personnes, âgées respectivement de 30 et 40 ans, ont trouvé la mort, mardi matin, à Berriane, à 40 km de Ghardaïa. Les trois personnes avaient été touchées par des projectiles, indique-t-on du côté des autorités.

Rappelons que plusieurs affrontements ont été signalés dans la vallée du M’zab ces trois derniers jours. Dimanche, des accrochages entre jeunes ont été signalés à Ksar Bounoura, alors que dans la nuit du lundi à mardi, c’est à Guerrara et Berriane que des affrontements ont éclaté. Les mêmes scènes ont été relevées également ce mardi matin.

Le décès de ces  trois pourrait envenimer davantage le climat de tension qui prévaut dans cette région. Les responsables locaux n’arrivent plus à gérer ces tensions inter communautaires qui durent depuis un peu plus de deux ans. Notons que ces affrontements ont lieu généralement entre les communautés Mozabite et Chaambie. Ces échauffourées durent parfois des heures. Ils sont d’une extrême violence. Une dizaine de morts ont été ainsi enregistrés entre 2013 et 2014.

Le calme ne dure jamais longtemps à Ghardaia. Après la reprise de ces affrontements, les autorités locales ont vite pris attache avec la «société civile» pour tenter de mettre un terme à cette situation. La même démarche a été suivie les fois passées avec les résultats que l’on connaît.

Elyas Nour