Le Front des forces socialistes  (FFS) exige des autorités de « mettre toute la lumière sur l’assassinat des deux jeunes hommes originaires de Taouarga (dans la wilaya de Boumerdès) », dont les corps sans vie ont été découverts dans la nuit de samedi à dimanche derniers dans un véhicule carbonisé et criblé de balles, au lieudit Lemghassel relevant de la commune de Makouda, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

« Le FFS exige que toute la lumière soit faite autour de ce drame et présente aux familles et proches des défunts ses sincères condoléances en leur exprimant sa profonde compassion et son soutien entier », lit-on dans un communiqué du parti, rendu public ce vendredi. Et de dénoncer: « Une semaine après cette découverte macabre, aucune version des faits n’a été donnée par les autorités, qui une fois de plus, ont choisi le silence et la fuite en avant, malgré les interpellations incessantes et la protestation de la population locale. Ce qui alimente les soupçons et la suspicion sur les circonstances réelles de l’assassinat de ces deux jeunes. »

Le FFS appelle, par ailleurs, la population locale « à la vigilance et met en garde contre toutes les tentatives visant la déstabilisation de cette région (Kabylie, NDLR). »

A rappeler que la population locale soupçonnent des militaires déployés dans la région d’être les auteurs de ce crime. Elle a exprimé sa colère et et son indignation par des manifestations publiques, notamment en procédant à la fermeture de la RN12, à hauteur de la ville de Tadmaït.