Trouver une plage propre tout au long du littoral algérien devient un véritable exploit. En raison de la pollution, les plages se sont transformées en dépotoirs à ciel ouvert. La raison de tout cela réside dans le désengagement des pouvoirs publics et l’incivisme de certains citoyens indélicats qui laissent derrière eux leurs déchets.

Protéger l’environnement marin et préserver la beauté de nos plages est l’affaire de tous. Cependant, face au laxisme des pouvoirs publics et au manque de sensibilisation des citoyens, certains estivants indélicats jettent leurs détritus sur les plages à la fin de la journée, ignorant les dangers que leur geste incivile induit. Le phénomène de la pollution des plages prend une grande ampleur et de nombreuses familles se plaignent de cet état de fait qui offre une très mauvaise image de l’Algérie et de l’Algérien.

A la plage El Morjane, située à Douaouda, une commune de la wilaya de Tipaza, des estivants dénoncent le manque de civisme d’une catégorie de citoyens qui, après avoir profité toute la journée des joies de la mer, abandonnent leurs détritus sur les plages.  «Je regrette d’avoir emmené mes enfants ici. On ne trouve plus de plage propre sur le littoral. Je suis vraiment très déçue. Les ordures se trouvent non seulement sur le sable, mais dans la mer aussi, ce qui rend la plage impropre », avoue cette maman trentenaire accompagnée de ses deux enfants.

Une autre maman affirme qu’elle a interdit à ses gamins de nager, de peur qu’ils aient une allergie cutanée. «La vue de la mer sale m’attriste tellement. J’ai peur que mes enfants chopent une allergie ou une autre maladie de la peau », avoue-t-elle. Il faut dire qu’au niveau des plages d’Alger, le volume des déchets est impressionnant rendant la nage impossible et la mer répugnante.

Nombre d’estivants n’ont pas manqué de dénoncer l’absence de nettoyage, en dépit du fait que plusieurs plages demeurent encore privées. «Les gens sont sales, c’est désolant de constater cela. Si chacun nettoyait derrière lui, nos plages seraient plus propres », déclare, en colère, un père de famille. Il faut dire que l’incivisme des citoyens est un fait, mais la démission des services municipaux est d’avantage à souligner. Ces derniers doivent s’impliquer et impliquer les citoyens, qui ne l’oublions pas paient des impôts, dans le nettoyage afin de lutter contre la pollution marine.

Nourhane S. 

Été 2015/ Trouver une plage propre, un véritable exploit 
Notez cet article