Finalement, le stade du 5 Juillet rouvrira ses portes dans deux semaines. C’est ce qu’a indiqué, aujourd’hui, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj.

«Je suis très soulagé après l’homologation de ce stade susceptible de contenir un très grand nombre de spectateurs et qui va surtout permettre aux équipes de jouer dans des conditions idéales», a-t-il déclaré à l’APS.

Il est annoncé, dans cet ordre d’idées, que lors de cette quatrième journée, prévue entre le 10 et le 12 septembre, deux matchs seront programmés au stade du 5 Juillet. La première rencontre que cette enceinte abritera est le derby algérois entre l’USM Harrach et le NA Hussein Dey. Pour le second match, la LFP hésite entre USM Alger-MC  Oran et CR Belouizdad-JS Kabylie.

C’est à l’issu d’une réunion entre le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ould Ali L’Hadi, et la commission d’homologation que la décision de sa réouverture a été prise. Devenu une véritable affaire d’Etat, ce stade a été remis en service le 4 juillet dernier par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Dans un premier temps, la LFP avait pris la décision, avant l’entame du championnat, d’y domicilier les derbys algérois. Mais, le stade du 5 juillet est resté, par la suite, fermé faute d’homologation.

Kerbadj avait avoué il y a plusieurs jours que le CTC (contrôle technique des constructions) n’avait pas certifiés les travaux de réhabilitation réalisés. A-t-on apporté des solutions aux réserves formulées notamment par les services de sécurité et la Protection civile  ? En tout cas, en décidant de le rouvrir, les autorités s’engagent à ce que cette infrastructure soit sans danger pour les supporters.

Il faut rappeler que le 5 Juillet a été fermé en septembre 2013, suite aux décès de deux supporters après l’effondrement d’une partie d’une tribune supérieure.

Elyas Nour