À quoi ressemblera la population algérienne d’ici la fin du siècle ? Dans son rapport sur les perspectives de la population mondiale, l’ONU livre des données intéressantes et relativement précises sur l’Algérie de 2100.

Les Algériens seront en moyenne plus âgés et vivront plus longtemps en 2100 qu’aujourd’hui. C’est le principal enseignement du rapport de l’ONU sur les perspectives de la population mondiale, diffusé le 5 août dernier. À la fin du siècle, l’Algérie connaîtra ainsi un vieillissement de sa population, corrélé à un allongement de l’espérance de vie et une baisse de la mortalité infantile. Autrement dit, d’ici 2100, le pays aura définitivement terminé sa transition démographique.

 

Alors que les jeunes de moins de 30 ans comptent en 2015, pour 70% de la population, l’équilibre entre les générations va s’installer progressivement au cours du siècle, d’après l’étude onusienne. Par exemple, les Algériens de plus de 60 ans, qui ne représentent que 9% de la population totale en 2015, compteront pour près d’un tiers de la population en 2100 (34,1%).

 

Sous l’effet du vieillissement de la population, l’âge médian en Algérie va ainsi faire un bond de 27,6 ans en 2015 à 46,9 ans en 2100.

L’Algérie bénéficiera également d’un accroissement régulier de sa population. En effet, le nombre d’habitants en Algérie va passer de 39,667,000 en 2015 à 61,060,000 en 2100. Soit une augmentation de 63%.

Infographic