Une équipe de chercheurs d’El-Oued vient de démontrer les effets surprenants du pourpier, une des rares plantes à produire de l’omega-3 dans les tissus de ses feuilles. La plante, scientifiquement connue sous le nom de Portulaca-Oleracea, aurait des vertus indéniables dans la lutte contre l’obésité et le mauvais cholestérol.

 Voilà donc une bonne nouvelle pour les personnes souffrant de problème sévères de surpoids ou encore de mauvais cholestérol. Une équipe de chercheurs d’El-Oued a étudié, dans le cadre d’une thèse universitaire, les bienfaits du pourpier pour lutter contre l’obésité et réduire le taux de cholestérol. L’équipe de recherche de la faculté de biologie de l’université d’El-Oued a démontré, à travers une thèse de recherche coréalisée par Kawthar Abbes et Manel Djermoun, sous la supervision de l’encadreur  Samir Derrouiche, chef du département de biologie cellulaire et moléculaire,  que l’extrait aqueux du pourpier, connue localement sous l’appellation de « bortelag » ou « bendreg », permet de lutter contre l’obésité et réduire le taux de cholestérol chez l’être humain.

Meilleur que les produits médicamenteux pour faire baisser le taux du cholestérol, le pourpier serait très efficace. Ces résultats sont effectifs, assurent les initiateurs de cette recherche menée sur quatre groupes de 6 souris chacun, et consistant en des régimes alimentaires enrichis en pourpier pour trois de ces groupes, et un régime fort en calories associé au médicament Atorvastatin 10 mg, prescrit pour le traitement de l’obésité et du cholestérol.

L’étude, qui s’inscrit dans le cadre du programme national de valorisation des ressources locales et la réhabilitation du produit national, ouvre le champ devant la mise en place d’un traitement à base de cette plante très prisée dans la région d’El-Oued.

Il est à rappeler que le pourpier contient de l’acide oxalique comme l’épinard et le chénopode. Il est également riche en vitamine E et en minéraux, ce qui fait de lui une plante très bénéfique pour la santé.

Nourhane S.