Les Etats-Unis ont reconduit leur « Travel Warning » dans lequel ils mettent à nouveau en garde les voyageurs américains se rendant en Algérie, alors qu’ils félicitent le pays pour son rôle important dans la lutte mondiale contre le terrorisme.

Le Département d’Etat américain a mis à jour son « Travel Warning » le 26 août, sans modifier substantiellement la précédente liste de conseils aux voyageurs en partance pour l’Algérie, datant du 24 février dernier. Dans ce document, le Département d’Etat américain continue de « mettre en garde les citoyens américains contre le fait de voyager en Kabylie et dans les régions éloignées de l’Est et du Sud ». « Bien que la présence de policiers dans les principales villes soit très importante, des attaques terroristes sont toujours possibles. La majorité des attentats terroristes, à savoir des explosions, des faux barrages, des kidnappings et des embuscades, ont lieu dans les régions montagneuses à l’est d’Alger (les wilayas de l’Est et la région de Kabylie) et dans les régions du Sud et du Sud-Est du grand désert du Sahara », précise la même source, qui n’oublie pas de rappeler que ces opérations visent essentiellement les forces de sécurité algériennes.

Dans ce document, les Etats-Unis demandent à leurs ressortissants en Algérie de redoubler de vigilance dans leur déplacement en dehors de la capitale. Et de rappeler que « le gouvernement algérien enjoint tous les employés d’entreprises ou d’organisations étrangères, basés à Alger, qui ne sont pas de nationalité algérienne, de contacter le ministère des Affaires étrangères avant de s’aventurer dans un quelconque voyage à travers le territoire national. Le ministère préviendra la police sur place du séjour prévu et la police peut choisir d’assigner une escorte ».

Félicitation

Pour les Etats-Unis, l’Algérie demeure une destination à risque bien qu’ils saluent régulièrement la contribution de notre pays dans la lutte contre le terrorisme à l’échelle mondiale. Dernièrement, John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, a dit « apprécier » les « efforts déployés par l’Algérie pour promouvoir la paix et la stabilité en Afrique du Nord et au Sahel », dans un courrier adressé au ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. « Je me réjouis à la perspective de poursuivre notre coopération de longue date pour concrétiser un avenir fait de prospérité et de sécurité pour nos deux nations », avait encore ajouté le chef de la diplomatie américaine.

Notez cet article