Mondiaux d’athlétisme / Makhloufi, le dernier espoir algérien

0
195
07/08/2012 El Atleta Argelino Taoufik Makhloufi, Campeón Olímpico De 1.500M. El atleta argelino Taoufik Makhloufi se ha adjudicado, contra todo pronóstico, la medalla de oro en la prueba de los 1.500 metros de los Juegos Olímpicos de Londres, donde los tres representantes keniatas, grandes favoritos para las medallas, se han quedado fuera de un inusual podio que han completado el estadounidense Leonel Manzano y el marroquí Abdalaati Iguider. DEPORTES REUTERS

 

Le champion olympique rêve d’or aux Mondiaux de Pékin. L’athlète algérien, Taoufik Makhloufi a réussi, aujourd’hui, à Pékin, en Chine, à l’occasion des demi-finales du 1500 m aux Mondiaux d’athlétisme d’arracher sa qualification à la finale de l’épreuve en terminant deuxième de sa série, derrière le kenyan Elijah Motonei Manangoi.

Le champion olympique algérien a réalisé un temps de 3 :35.05, un peu loin de son meilleur temps de la saison (3 :28.75). Bien évidemment, cela ne veut pas dire grand-chose puisque, lors des courses des séries, qui ont eu lieu hier, ou celles des demi-finales d’aujourd’hui, le plus important est la qualification. Il faut seulement être parmi les cinq premiers.

Lors de la finale, prévu dimanche, au dernier jour des Mondiaux d’athlétisme de Pékin, c’est une tout autre histoire. Sur les 12 qualifiés, Makhloufi dispose du second meilleur temps de la saison et du troisième meilleur temps personnel. Autrement dit, l’Algérien fait partie des favoris et représente le dernier espoir de chance de médaille pour le pays. Pour s’imposer le champion algérien devra tenir tête aux quatre kényans dont deux, Kiprop et Kiplagat, ont réalisé de meilleurs temps personnels. De plus, les kényans sont connus pour s’entraider dans ce genre de course. Il y a aussi trois Américains dans cette finale qui pourraient jouer les troubles fêtes, même si, sur le papier, ceux là ne devraient pas concurrencer Makhloufi, ni les deux Kényans, Kiprop et Kiplagat. Il ne faut pas également oublier le marocain Abdalaati Iguider qui dispose d’un très bon temps personnel (3 :28.79).

Elyas Nour