Ahmed Ouyahia renforce ses positions. Le directeur de cabinet de la Présidence de la République se voit renforcé dans ses prérogatives. Selon un décret signé le 26 juillet dernier par Abdelaziz Bouteflika, quatre directions du palais d’El Mouradia seront désormais sous le direction du patron du RND. Il s’agit essentiellement de la direction de la Communication et celle du protocole. Les deux départements étaient jadis indépendants.

L’attribution de ces deux départements stratégiques à la direction du cabinet est le signe que les pouvoirs d’Ahmed Ouyahia sont élargis. Car, cantonné jusque-là aux tâches administratives, l’ancien Premier ministre élargit ainsi son rayon d’action pour s’occuper également de la communication présidentielle et du protocole du chef de l’Etat.

Il est vrai que la communication n’est pas le point fort de la maison. Mais la rattacher ainsi à Ouyahia, un homme qui aime concentrer beaucoup de pouvoirs entre ses mains, est significatif du climat qui règne au palais présidentiel. Le directeur de cabinet, qui a également le rang de ministre d’Etat –un privilège qu’il partage avec Lamamra- va pouvoir ainsi contrôler et verrouiller tout ce qui peut être dit ou fait autour du chef de l’Etat. C’est dans son bureau que se dessinera la communication présidentielle et le protocole qui va avec.

Depuis quelques temps déjà, et avant même la publication du décret, c’est à Ahmed Ouyahia qu’est adressée la revue de presse qui fait la synthèse du contenu des médias du jour. « A 7h du matin, lorsque nous transmettons la revue de presse, Ouyahia est déjà dans son bureau», témoigne un membre de la cellule de communication qui précise qu’à 19h, l’homme est toujours dans son bureau. Ce qui confirme la place de plus en plus importante qu’occupe le directeur de cabinet dans l’échiquier présidentiel. Une place renforcée par l’absence prolongée de Bouteflika, éloigné de la Présidence de la République par la maladie.

Ce qui est énigmatique est le rattachement des services du protocole au chef du cabinet. Une autre preuve qu’Ouyahia est désormais dans l’habit d’un vice-président!

Essaïd Wakli