Depuis quelque temps, la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, est la cible d'un flot ininterrompu de critiques émanant, notamment, des milieux islamo-conservateurs. Ses détracteurs assimilent ses décisions à une tentative de nuire à l’arabe et à l'islam. Face à cette cabale injustifiée et féroce, de nombreux citoyens ont décidé d'apporter leur soutien inconditionnel à la ministre, en initiant, entre autres, une pétition.

Cette pétition s’adresse à tous ceux et toutes celles qui pensent que Nouria Benghebrit est victime d'une cabale qu'elle ne mérite pas. Ses initiateurs ont souligné leur mécontentement quant à la manière avec laquelle la seule personne qui a montré, réellement, une volonté d'améliorer les conditions dans lesquelles se trouve l’école algérienne, et la "tirer l’école vers le haut", soit victime d'une cabale de la part des islaomo-consevateurs.

Advertisement

Ces derniers, soulignent les signataires, semblent ne pas vouloir que l'on découvre les "raisons du sinistre scolaire en Algérie". Ils ne veulent pas, non plus, que leur chasse gardée leur file entre les doigts. Les initiateurs de cette pétition dénoncent les manigances désastreuses de ces individus qui "ne veulent pas d'un citoyen produit de cette école avec un esprit cartésien, mais d’un être suiviste acquis à leur dogmatisme" et appellent à soutenir Benghebrit "dans sa tâche" en signant cette pétition et à la faire signer aussi.

Il est à rappeler que depuis la tenue, en juillet dernier, de la conférence nationale sur l'évaluation de la mise en œuvre de la réforme de l'École, Nouria Benghebrit est victime d’un lynchage sans précédent. Elle est prise pour cible par les islamo-conservateurs en raison des nombreuses recommandations ayant été émises par les experts ainsi que les responsables du secteur de l’Éducation nationale, notamment l’usage du parler algérien pendant les deux premières années du cycle primaire.

Pour voir la pétition, voici le lien…

Nourhane S.