Désormais, les travailleurs du secteur de l’informel peuvent s’affilier volontairement à la sécurité sociale. Depuis l’entrée en vigueur de la LFC 2015, ils peuvent bénéficier d’une couverture sociale pour eux-mêmes et leurs ayants droit ». Explications. 

« Il suffit pour ces travailleurs de se rapprocher de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) de leurs wilayas pour remplir un formulaire et verser une cotisation mensuelle, fixée à 12% du salaire national minimum garanti (SNMG), soit l’équivalent à 2.160 dinars par mois, pour une phase transitoire d’une durée maximale de trois ans », a indiqué récemment à ce propos le directeur général de la sécurité sociale au ministère du Travail, Djaouad Bourkaib. D’après le même responsable, quand les travailleurs de l’informel formaliseront et régulariseront leur situation, la CNAS validera les trois années transitoires au titre de leurs retraites.

C’est ainsi que ces travailleurs non-assurés pourront rejoindre les rangs des 11 millions d’Algériens qui bénéficient d’une assurance sociale.