Pour défendre leur musique et leurs fans, les métalleux algériens se sont révoltés contre le reportage diffusé par la chaîne de télévision privée El Bilad Tv sur la musique Métal, titré « Les adorateurs du diable ». Dans cette vidéo, un membre de la communauté algérienne de métal a réservé une réponse cinglante aux reporters de cette chaîne qu’il qualifie d’«El Débile TV» en raison des clichés et des stéréotypes qu’elle véhicule dans son documentaire monté de toutes pièces.

 «Nous sommes des satanistes selon la chaîne «El Débile TV ». Arrêtez les stéréotypes les gars ! Ce ne sont pas tous les métalleux qui sont satanistes. C’est comme quand les Américains disent que tous les Arabes sont terroristes. Je suis d’accord que l’image satanique diabolique est un ingrédient clé pour un bon nombre de bandes métalliques, mais cela reste juste une image loin de la réalité ». C’est avec ses termes qu’un jeune musicien du métal algérien a répondu au reportage, jugé diffamatoire, de la chaîne de télévision El Bilad TV.

Advertisement

Cette dernière accuse les métalleux algériens d’être des adorateurs du diable qui pratiquent le satanisme et les rituels d’invocation du diable. Visiblement en colère et très révolté contre les clichés diffusés par ce reportage et qui portent atteinte à l’image de la communauté des métalleux algériens et de leurs fans, ce jeune dénonce l’acharnement contre des musiciens qui « œuvrent pour la liberté d’expression culturelle en Algérie ».
«S’il y a un genre musical qui devrait déranger et interpeller les autorités c’est bien le raï avec ses chanteurs, ses cabarets et des pères de famille ruinés, alcoolique et drogués », s’insurge-t-il.

Appelant la communauté du métal et les fans de ce genre musical, apparu au Royaume-Uni et aux États-Unis à la fin des années 1960, à se soulever et à dénoncer ce reportage réducteur. L’auteur de la vidéo s’interroge sur la crédibilité d’El Bilad TV qui « aurait mieux fait d’interroger des véritable métalleux et des fans au lieu d’aller ramasser des drogués de la rue pour ternir l’image des vrais artistes.

Il est à rappeler que le 31 juillet dernier, la communauté du métal algérien a lancé une pétition afin d’exiger de la chaîne El Bilad d’arrêter la diffusion de ce reportage incendiaire et qui tente, selon eux, de réduire plus de deux décennies d’expression artistique à un lot de préjugés mensongers portant, entre autres, des accusations de satanisme.

Nourhane S.