Les importations automobiles ont sensiblement chuté. Les chiffres fournis par le ministère de l’Industrie mettent en relief une baisse en terme de volume et de valeur.

Ainsi, la facture d’importation des véhicules a baissé à 2,395 milliards USD durant les huit premiers mois de 2015 contre 3,455 milliards USD durant la même période de 2014, soit un recul de 1,06 milliard de dollars US (-30,67%), indique le ministère de l’Industrie et des mines citant les chiffres des Douanes.

De janvier à fin août 2015, le nombre de véhicules importés a atteint  215.013 véhicules contre 281.355 unités pour la même période 2014, soit une baisse de 23,58%, indique la même source qui confirme ainsi la crise constatée dans le secteur depuis le début de l’année en cours.

Selon le département de Bouchouareb, les marques européennes, notamment françaises et allemandes ont connu une baisse en valeur et en nombre entre janvier et août. Quant aux marques asiatiques, la quasi-totalité ont enregistré une évolution en valeur et en volume durant les huit premiers mois de l’année en cours.

Le recul des importations entre janvier et août 2015 s’explique, souligne le ministère de l’Industrie et des mines, par la mise en application progressive du nouveau cahier des charges régissant l’activité d’importation et de commercialisation  des véhicules neufs visant à organiser et à rendre transparente l’activité de  concessionnaire, à renforcer les droits des consommateurs tant sur le plan des  relations contractuelles, de garantie, de service après-vente qu’en matière  de santé et de sécurité.

Essaïd Wakli