C’est la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, qui le révèle :  plusieurs directeurs des centres pour personnes âgées et catégories vulnérables ont été limogés pour « négligence des valeurs humaines à l’égard de ces catégories », a expliqué cette ministre lors d’une visite d’inspection au centre pour personnes âgées de Bab Ezzouar à l’occasion de l’Aid El Adha. 

D’après la ministre, les directeurs démis de leurs fonctions ont maltraité les pensionnaires fragiles de ces centres à l’instar des personnes âgées, femmes violentées, enfance assistée et personnes aux besoins spécifiques. D’après la ministre, l’ancien directeur du centre pour personnes âgées de Bab Ezzouar figure parmi les responsables qui ont été sanctionnés par son ministère.  « Je continuerai mes visites d’inspection (inopinées) à ce établissements à travers l’ensemble du territoire national pour veiller à un bon traitement des pensionnaires », a prévenu Mounia Meslem.

Notez cet article