Triste fête de l’Aïd pour la population de Chelghoum-Laïd. Dans cette ville située à l’est du pays, dans la wilaya de Mila, la joie de l’Aïd El-Adha a été tout simplement gâchée par la disparition mystérieuse du petit Anès Berdjem.

Porté disparu et recherché activement depuis 10 jours, le sort de ce petit garçon inquiète toute la population de la région.  De nombreux citoyens ont afflué aussitôt après la prière de l’Aïd aux domiciles des parents et des grands-parents du petit Anès (5 ans), à Chelghoum-Laïd et à la cité El-Kouf de Mila, pour exprimer leur solidarité à sa famille qui garde l’espoir de voir l’enfant revenir sain et sauf.  La douleur du père du garçonnet, Ahmed Berdjem, ne l’empêche pas de continuer à espérer une issue heureuse. « Je m’en remets au Tout-Puissant que je ne cesse d’implorer à chacune de mes prières pour que mon fils retrouve sa famille », a-t-il fait savoir.

Jusqu’à cette heure-ci, la mobilisation de la population se poursuit pour retrouver le petit Anès. Les jeunes comme les adultes organisent des campagnes de sensibilisation pour aider les services de sécurité dans leurs recherches. Des centaines d’affiches contenant l’inscription « nous sommes tous Anès » sont placardées sur les murs de Mila. L’espoir demeure en attendant un heureux dénouement à cette affaire.

 Avec APS