Permis à points/ Entrée en vigueur avant la fin de l’année

0
554

Le système de permis à points, au cœur de l’actualité depuis de nombreuses années, sera, selon toute vraisemblance, concrétisé avant la fin de l’année en cours. L’annonce a été faite par le ministre des Transports, Boudjema Talai, hier, lors de son intervention au Forum d’El Moudjahid.

Dans le but de venir à bout du terrorisme routier, qui occasionne au quotidien la mort de dizaines de personnes, le ministère a annoncé que les mesures préventives vont être renforcées. Parmi ces mesures, le permis à points, qui sera concrétisé à partir de la fin d’année.

Soulignant que la mortalité sur les routes algériennes est la plus élevée dans le monde avec près de 12 morts par jour, M. Talai a souligné la nécessité de contrecarrer ce fléau en imposant la prudence aux conducteurs par la mise en place d’un nombre de dispositions rigoureuses. Le permis à points est dans ce sens une mesure qui a déjà fait ses preuves dans d’autres pays. Expliquant l’usage de ce permis, le ministre a déclaré que chaque fois que le conducteur commet une infraction des points lui seront enlevées en guise d’avertissement. « Grâce à ce permis, les conducteurs algériens prendront conscience des dangers de la route et se montreront plus prudents », a souligné le ministre. Il faut dire que dans les pays où ce système de permis est appliqué, le nombre d’accidents a nettement baissé.

Il faut dire que l’adoption du permis à points qui s’inscrivant dans le cadre d’une démarche purement pédagogique se présente aujourd’hui comme l’unique alternative pour mettre fin à l’hécatombe routière. Face à la perte de points, nos conducteurs seront bien plus conscients de la nécessité d’une conduite raisonnable et d’un comportement responsable au volant.

S’exprimant sur les accidents occasionnés par les poids lourds, véritable danger sur les routes, M. Talai a assuré que ces derniers seront équipés de mouchards. «Un texte de loi pour imposer à tous les poids lourds de se doter d’un chronotachygraphe sera promulgué prochainement», a assuré le ministre.

Nourhane S.