Un chasseur tué et un autre blessé en Kabylie/ Bavure militaire ou attaque terroriste ?

0
241
Tunisie Terrorisme Armée
Tunisie Terrorisme Armée

Un mort et un blessé grave. C’est le triste bilan d’une nuit agitée dans la forêt Bordj -Waman, dans la commune d’Amizour, à Béjaïa, après qu’un groupe armé non identifié eut ouvert le feu sur des chasseurs.

Selon des sources locales, deux chasseurs ont été surpris par un groupe armé qui a ouvert le feu dans leur direction dans la nuit de dimanche à lundi. Une des deux personnes visées, un père de famille de 38 ans, est mort sur le coup. Les gendarmes, alertés, se sont rendus sur les lieux, mais c’était déjà trop tard.

Dans un premier temps, la population locale a pensé à une bavure militaire. La colère a donné lieu même à une certaine tension qui a failli tourner à l’émeute. Mais le commandement local de la gendarmerie a assuré qu’il n’y avait, au moment des faits, aucun militaire dans les parages. Plus que cela, la gendarmerie rassure qu’aucun militaire n’a quitté sa caserne.

Il y a quelques semaines de cela, des lots d’armes et de munitions ont été récupérés par l’armée dans cette zone boisée de la wilaya de Béjaïa. L’armée y effectue régulièrement des ratissages.

Les soupçons de la population ont été renforcés par l’incident qui s’est produit en août dernier à Tizi-Ouzou. Deux jeunes, originaires de Taouarga, dans la wilaya de Boumerdès, ont été tués dans des circonstances non encore élucidées.

Essaïd Wakli