Réfugiés Syriens

En Algérie, les quelques 15 000 réfugiés Syriens, un chiffre non officiel, qui ont fuient la guerre, la barbarie de l’État islamique (Daech) et la tyrannie du régime El Assad, sont accueillis, au quotidien, à bras ouverts par les Algériens. Plusieurs Syriens vivant dans notre pays, depuis quelques mois ont témoigné dans reportage diffusé sur une chaîne de la compagnie de télévision panarabe saoudienne MBC, de l’hospitalité, la générosité et la solidarité du peuple Algérien à leur égard.

«Le peuple algérien est très accueillant et généreux. Depuis que je suis ici, on m’a toujours considéré comme un frère, un ami mais jamais comme un réfugié », témoigne Abou Nadji, un quinquagénaire syrien qui s’est installé depuis plus d’une année en Algérie. Ce propriétaire de restaurant salue la chaleur et la complaisance des Algériens. «Nos clients sont très aimables et solidaires avec nous. Cela nous touche énormément », se réjouit le commerçant, tout content de constater que les plats syriens sont très populaires à Alger.

D’autres réfugiés Syriens ont également témoigné de leur vécu dans leur pays d’accueil, qui leur a permis de vivre dans la dignité. Dans ce sens, Aymen Zbiri, marchand de tissus Syrien installé depuis 8 mois en Algérie, déclare: «J’ai ouvert ce magasin de vente de tissus, un commerce très populaire en Syrie, et j’avoue que les affaires marchent très bien. Nous n’avons rencontré aucun problème avec nos frères Algériens qui compatissent à notre douleur. Quand la guerre s’arrêtera en Syrie, nous nous ferons, à notre tour, le plaisir de les accueillir en invités dans notre pays».

Pour sa part, Boutheina Ourwa, une styliste syrienne n’a pas caché sa satisfaction de vivre en Algérie. «Nous sommes parmi nos proches. A aucun moment, nous ne nous sommes sentis étrangers. La culture algérienne ressemble à la nôtre et les Algériens sont des hôtes exemplaires », se réjouit-elle.

De leur côté, des Algériens estiment, eux aussi, que les Syriens se trouvant actuellement en Algérie sont des frères, des invités et ils ne les voient pas comme des réfugiés. Mettant l’accent sur la facilité d’insertion des réfugiés Syriens en Algérie, M. Abderrahmane Arar, président du réseau Nada, assure que le mérite revient en premier au caractère des Syriens qui sont très avenants, sociables et productifs.

Cette symbiose entre les deux peuples contraste parfaitement avec l’attitude hostile des autorités algérienne à l’encontre des milliers de réfugiés syriens, réduits à la mendicité et abandonnés à leur sort.

https://www.youtube.com/watch?v=c_PCi1pSM18&feature=youtu.be

Nourhane. S