Importuné en Algérie, Issad Rebrab est traité comme un dieu sous d’autres cieux. Le patron de Cévital a récemment fait un séjour fructueux au Brésil.

L’homme d’affaires a été reçu, la semaine dernière, par  la ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Approvisionnement, Katia Abreu, pour discuter de la mise en place d’investissements dans plusieurs domaines. Selon l’agence officielle brésilienne Agencia Brazil, lors de la réunion avec le ministre, l’homme d’affaires a déclaré que « Cevital soumettrait au gouvernement de Para (Nord du Brésil) un projet de création d’industries alimentaires dans les villes à travers l’État et de créer des emplois et de la valeur ajoutée à travers la culture des matières premières ». « Nous avons pris la décision d’investir dans le Corridor du Nord, parce que les ports de la région sont plus proches de l’Algérie, de l’Europe et de l’Afrique », a fait valoir la ministre brésilienne.

D’autres sources indiquent également que le patron algérien va investir dans la sidérurgie. Une usine va bientôt être installée dans ce pays, qui compte parmi les 20 premières puissances économiques du monde.

Avant le Brésil, le groupe Cevital a effectué des acquisitions en France, en Italie et au Maroc. La société algérienne veut également investir au Soudan et dans d’autres pays d’Afrique.

Essaïd Wakli

Notez cet article