Après Algérie Télécom, c’est autour de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT ) de se féliciter du rétablissement de la connexion Internet. Toutefois, cette dernière appelle l’opérateur public à « tenir ses engagements », à savoir dédommager ses clients.

«L’Autorité de régulation se réjouit des développements heureux de cet incident et salue la prouesse réalisée permettant aux usagers de jouir à nouveau de leur connexion Internet. Il importe de signaler ici l’effort déployé par Algérie Télécom, tout au long de cette panne pour maintenir, malgré le caractère de force majeure que revêt la coupure, la continuité de service que lui impose son cahier des charges», note l’autorité dans un communiqué.

L’ARPT rappelle néanmoins que « (…) nombre d’usagers n’ont pu, malgré une gestion judicieuse des flux disponibles, accéder à Internet ou jouir d’une bonne qualité de service ». Il « appartient donc à l’opérateur de procéder, ainsi qu’il s’y est engagé du reste, aux dédommagements qui s’imposent à l’égard de ses clients », indique le gendarme du secteur des télécoms.

L’ARPT « reste en contact permanent avec Algérie Télécom à l’effet que cet engagement soit effectivement pris en charge », conclut le document.

Plutôt dans la journée, Algérie télécom avait annoncé le rétablissement de la connexion Internet après la réparation du câble de fibre optique sectionné, la semaine dernière, au large de Annaba.

Essaïd Wakli