Il avait un talent certain et un avenir prometteur lui ouvrait les bras. Humaniste, il avait pour son prochain cet intérêt qui fait les grands journalistes. D’une intelligence vive, il saisissait l’importance d’une information en un tour de main. Sa curiosité naturelle, sa soif de savoir et son ouverture d’esprit le stimulaient autant qu’ils le protégeaient de la suffisance. Sa gentillesse, sa droiture et sa simplicité faisaient de lui un collègue exemplaire et un ami de confiance. Discret dans la vie, il l’a été également dans la mort. Sans crier gare, il s’en allé, aujourd’hui, dans un terrible accident de la route, ce mal algérien, sur cette maudite autoroute Est-Ouest, du coté de Khemis Miliana. Il avait tout juste 29 ans.

Notre peine n’a d’égal que notre désarroi. Que dire sinon que nous avons été heureux et fiers de travailler avec toi, Yacine? Que faire sinon te souhaiter le meilleur des voyages pour ton dernier départ? En cette douloureuse circonstance, nos pensées vont évidemment vers ta famille: tes parents, tes frères et sœurs. Nous les assurons d’un soutien sans faille. Adieu l’ami, tu resteras à tout jamais dans nos cœurs.

La rédaction d’Agérie Focus