Diabetic is doing a glucose level finger blood test

L’Algérie va exporter l’année prochaine des médicaments antidiabètiques produits par l’usine de Tizi Ouzou du danois Novo Nordisk. C’est le PDG de ce laboratoire, Lars Rebien Sorens, qui l’a déclaré à l’issu de l’audience que lui a accordé aujourd’hui le ministre de la Santé, de la Population et  de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

Il faut signaler que depuis l’entrée en production de cette usine, le problème des médicaments antidiabétiques est plus ou moins résolu. Novo Nordisk est le leader mondial dans ce domaine et cette unité fabrique les médicaments les plus utilisés. A noter par ailleurs que le danois est partenaire aussi avec Saidal dans une usine de fabrication d’insuline basée à Constantine.

Selon Lars Rebien Sorens, Novo Nordisk ambitionne de satisfaire la demande nationale avant de se mettre à l’exportation, notamment vers les pays d’Afrique et d’Asie. L’usine de Constantine devra entrer en activité à la fin de l’année. Les deux parties, l’Algérie et le Danemark, se sont entendues pour la consolidation de ce partenariat en décidant notamment d’élargir les activités de Novo Nordisk qui travaillera également sur le dépistage précoce du diabète.

Il est utile de rappeler à ce titre que l’entreprise danoise avait lancé, en 2010, une clinique mobile antidiabète qui sillonne les wilayas du pays. Il existe également un autre projet relatif au suivi électronique des diabétiques. 23 établissements sanitaires situés dans 20 wilayas y sont connectés.

Elyas Nour