Réponse du berger à la bergère. Au refus de Amar Saadani de rallier le RND à son initiative de créer une nouvelle alliance présidentielle, Ahmed Ouyahia réplique par un refus de s’allier, avec le secrétaire général du FLN, autour de sa nouvelle initiative visant à former un nouveau rassemblement autour du chef de l’Etat.

« S’agissant des formes et des organisations, nous considérons que cela est secondaire. Chaque parti a fait une proposition y compris le RND. Cela mûrira avec le temps pour dégager une approche commune », précise un document du RND, signé par le porte-parole du parti, Seddik Chiheb. Par contre, le message du RND rappelle son plein soutien au chef de l’Etat. « A chaque fois que cela sera nécessaire, le RND collaborera avec tous ceux avec lesquels nous partageons les mêmes positions », indique le communiqué qui rappelle que « dans le soutien de Monsieur le président de la République et dans la défense des intérêts supérieurs du pays, le RND et le FLN sont des alliés stratégiques. Le RND sera toujours présent en première ligne pour soutenir le Président Abdelaziz Boutfelika et pour appuyer le gouvernement au Parlement».

En juin dernier, c’était Amara Saadani qui avait annoncé, publiquement, son rejet de répondre favorablement à l’appel de Saadani de constituer une nouvelle alliance présidentielle. « Le FLN n’acceptera pas d’intégrer une alliance où il ne sera pas le leader », avait clamé Saadani.

E. Wakli

Notez cet article