Déplorable constat. Le châtiment corporel pour imposer l’autorité et instaurer l’ordre n’a pas totalement disparu de l’école algérienne. Certains enseignants continuent, à ce jour, à s’adonner à ces punitions moyenâgeuses pourtant strictement interdites. Cette vidéo en est la parfaite illustration. Filmé à son insu, cet enseignant utilise toujours le bâton pour corriger ses élèves.   

Même si aucune statistique sur l’ampleur de la violence exercée par certains instituteurs à l’encontre des écoliers dans les établissements scolaires en Algérie n’existe, il n’en demeure pas moins que ce phénomène a la peau dure. Dans cette vidéo, un enseignant maltraite des écoliers à l’aide d’un bâton. Il n’a trouvé visiblement que la violence pour leur imposer sa loi. Cependant, est-ce réellement le meilleur moyen ? Certainement pas.

En dépit de la décision du ministère de l’Education de ne jamais recourir au châtiment corporel à l’encontre des élèves, cette forme de correction continue à être banalisée et pratiquée en toute impunité. Des psychologues et des psychiatres ont pourtant mis en relief les dangers de cette forme de violence sur la santé mentale et même sur le fonctionnement de la scolarité de l’élève.

Face à ces agissements nuisibles pour l’enfant et pour son rendement scolaire, le ministère de l’Education devrait se montrer ferme et réagir impérativement.

Nourhane S.

Notez cet article