L’affaire du jugement et de la condamnation du général Hassan ne cesse de livrer des secrets. L’un des avocats du général, le très médiatique Mokrane Aït-Larbi, a jeté un nouveau pavé dans la mare. Il révèle, dans une lettre rendue publique ce samedi 28 novembre, qu’«un trafiquant» a été appelé à témoigner contre  le général Hassan.

«Quel que soit le risque à prendre, le devoir m’oblige à souligner que pour charger le général Hassan, la justice militaire a convoqué un grand trafiquant qui fait l’objet de plusieurs mandats d’arrêt et un officier mis à la retraite par l’accusé pour des raisons que je ne veux pas évoquer, tout en refusant la convocation du général Toufik, chef hiérarchique du prévenu», écrit l’avocat qui ne cite pas la personne en question. Aït-Larbi fait d’ailleurs le parallèle entre la condamnation à mort, en 1964 du Colonel Chaabani et la condamnation, par le même tribunal militaire d’Oran, du général Hassan, 51 ans après.

Mieux, Mokrane Aït-Larbi, qui résume les dépassements faits à l’encontre de son mandant, publie une citation de l’armée faite en l’honneur du général Hassan pour louer ses services et son professionnalisme. «Vous avez pu, grâce à votre professionnalisme et l’engagement qui a de tout temps caractérisé votre travail et votre action dans le cadre de la lutte antiterroriste, faire échec à une machination terroriste ignoble, en l’occurrence le double attentat suicide […] épargnant ainsi de nombreuses vies humaines parmi les forces de l’ordre et les citoyens», disait le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah en 2011. «C’est ce général qui vient d’être condamné à 5 années de prison ferme par le tribunal militaire d’Oran», commente Aït-Larbi. Ce dernier s’attaque également à des «spécialistes» de la «justice militaire» qui vont «faire circuler à travers la presse des informations erronées tout en gardant l’anonymat». « Je dirai à ces «experts» : ou vous sortez de l’anonymat pour un débat serein et public, ou alors taisez-vous», écrit l’avocat visiblement en colère.

Essaïd Wakli

Notez cet article