Des milliers de jeunes algériens au chômage recourent à l’Agence nationale de l’emploi (ANEM). Cette année, ils seraient, selon des données officielles, quelques 300.000 demandeurs d’emploi (classique et contrat de travail aidé) à avoir bénéficié des services de cette agence.

Selon les derniers chiffres avancés par le directeur général de l’emploi au ministère du Travail, Fodil Zaidi, plus de 300.000 demandeurs d’emploi ont été placés les 10 premiers mois de 2015. Intervenant lors de la rencontre nationale des directeurs de wilayas de l’emploi, M. Zaidi a mis l’accent sur les efforts laborieux fournis par l’ANEM qui est parvenue à «placer durant les 10 premiers mois de l’année en cours, 271.786 demandeurs d’emploi dans le cadre classique et 31.977 dans le cadre des CTA, soit un total de 303.763 placements en progression de plus de 11% par rapport à la même période de 2014». Pour ce qui est des secteurs qui absorbent le plus de placements, le BTPH arrive en tête avec plus de 31% des placements en 2014, et près de 32% de janvier à octobre 2015″.

Selon le même responsable le pourcentage des femmes recrutées dans le cadre de ce dispositif est estimée entre 8 à 9%. La majorité des demandeurs est relativement jeune: 19% des effectifs placés annuellement par l’ANEM sont âgés entre 16-24 ans.

Soulignant que l’activité de placement classique de l’ANEM a connu une évolution appréciable, notamment en 2014, où a été franchie la barre des 300.000 placements classiques, soit un accroissement de plus de 71% par rapport à 2010″, M. Zaidi a affirmé qu’«une tendance lourde se dégage du marché de l’emploi avec pratiquement 90% de placements en contrats de travail de durée déterminée (CDD) en moyenne sur la période 2010-2014″.

S’agissant du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle, le directeur de l’emploi au ministère de Travail a assuré que durant les 10 premiers mois de l’année en cours, le nombre de jeunes insérés a atteint 74.700, dont plus de 84% dans le secteur économique.

Depuis 2010 et jusqu’en octobre 2015, M. Zaidi a assuré que 1.503.000 jeunes primo-demandeurs d’emploi ont bénéficié des différents contrats d’insertion.

S’agissant des demandes d’emploi, il a indiqué que durant les 10 premier mois de l’année en cours, 1.532.495 demandes ont été enregistrées, soit une baisse de 8,5% par rapport à la même période de 2014.

Notons que ces statistiques sont fournies par des sources officielles et qu’il est impossible de les vérifier.

Nourhane. S