Bonne nouvelle pour l’économie algérienne ! L’investissement du constructeur français Peugeot en Algérie se concrétise : quatre (4) modèles dont un véhicule utilitaire de type pick-up seront montés dans un premier temps dans la future usine algérienne de Peugeot. 

« Peugeot viendra en Algérie avec sa filiale Faurecia pour prendre en charge la sous-traitance », a révélé, mardi soir, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb. « Ce qui va nous permettre d’atteindre, dès le lancement de la production, un taux d’intégration appréciable », a-t-il encore fait savoir encore indiqué à la presse en marge d’une rencontre économique algéro-suisse tenue à Alger.

Au niveau des autorités algériennes, on se veut donc rassurant au sujet de ce projet industriel « en cours de finalisation ». « C’est une question de semaines », explique le ministre. Avec ce deuxième projet de montage de véhicules, après celui de Renault en 2014, l’Algérie espère réduire significativement sa facture très salée des importations de véhicules. Cet objectif semble à portée de l’Algérie, d’autant plus que le nombre de véhicules neufs importés a d’ores et déjà baissé de 100.000 unités. Ce qui a permis de réduire la facture de 1,565 milliards de dollars durant les dix (10) premiers mois de 2015.  L’Algérie ambitionne d’atteindre une baisse des importations de 150.000 véhicules d’une valeur de 2 milliards de dollars au titre de l’année 2015.

Notez cet article