Deux françaises en Algérie

0
382

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce texte pour nous rappeler la situation du peuple Algérien à l’époque de la colonisation.

Anaïs habite une grande maison à proximité d’une église.
Aïcha vit dans un petit gourbi à l’écart de la ville.

Anaïs porte de jolies robes courtes.
Aïcha est couverte d’une longue bediiya.

Anaïs a de jolies chaussures à ses pieds.
Aïcha dévale les montagnes et les prairies pieds nus.

Quand Anaïs va à l’école,
Aïcha va faire paitre les moutons.

Anaïs aime lire des romans et écrire des lettres à ses amies.
Aïcha ne sait ni lire ni écrire.

Anaïs est fière de l’histoire des Rois de France et s’émerveille des succès de Napoléon.
Aïcha ne connait ni l’histoire de son pays, et ignore qui est kheir -Eddine ou AbdelKader.

Anaïs sait situer sur une carte les Alpes, la Manche et la Seine mais ne sait pas où se trouve le Sahara, l’Oranie ou le Chelif.
Aicha ne connait pas Paris, n’a jamais entendu parler de Lyon et ne sait pas où se trouve le Sahara.

Anaïs est française et citoyenne, sa langue est le français.
Aïcha est française non citoyenne, sa langue est l’arabe.

Anaïs est protégée par les lois de la république.
Aïcha est humiliée par le code de l’indigénat

Le destin d’Aïcha ne sera jamais celui d’Anaïs,
L’Algérie- française chérie Anaïs et méprise Aïcha.

AH