Le chiffre est effarant ! Pas moins de 50 % du foncier octroyé par l’Etat dans le cadre de la concession n’est pas encore exploité. Les projets prévus sur ces assiettes foncières ne sont toujours pas lancés. Ce qui est provoque la colère de l’Etat qui veut désormais récupérer ces terres pour les donner aux « vrais investisseurs ». 

C’est le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui qui a révélé, en marge de sa visite de travail jeudi dernier à Bouira, cette vérité amère : « Au niveau national, 50 % du foncier octroyé aux investisseurs n’est pas encore exploité ». Un véritable gâchis que l’Etat ne veut plus tolérer, en ces temps que le pays a besoin de se développer économiquement et en urgence.

Le ministère de l’Intérieur a instruit les Walis à entamer les démarches avec la Justice en vue de récupérer les assiettes foncières octroyées auparavant aux « faux investisseurs ». « Il faut gagner cette bataille du foncier », a prévenu en dernier lieu Nouredine Bedoui.

Nourhane S. 

Notez cet article