Un important projet d’investissement vient d’être conclu entre l’Algérie et l’Empire du milieu. La société chinoise « nouryoko » va, en effet, fabriquer prochainement dans notre pays des rames de trains, de métro et de tramway. 

Un mémorandum d’entente a été officiellement signé mercredi à Alger par les ministères des Transports et de l’Industrie et des Mines avec une société publique chinoise pour la création en Algérie d’une joint-venture spécialisée dans la fabrication de rames de train, de métro et de tramway.  La société sera créée dans le cadre d’un partenariat entre la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF), l’Entreprise du métro d’Alger et l’Entreprise économique de fabrication des équipements ferroviaires, d’une part et de la société chinoise, d’autre part, indique ce mémorandum.  La société chinoise s’engage à produire en Algérie  » tous types de rames de trains, de métro et de tramway, conformes aux normes internationales et à même de satisfaire à la demande de l’Algérie dans ce domaine ».

L’ambassadeur de Chine à Alger, Yang Guangyu, assuré, de son côté, que « son pays demeure confiant en les potentialités de l’Algérie ».

Notez cet article