Sellal/Bouteflika « n’a pas quitté l’Algérie pour se faire soigner en Europe »

0
401

Abdelmalek Sellal a démenti un quelconque déplacement d’Abdelaziz Bouteflika en Europe pour se « faire soigner », a-t-il confié au quotidien français Le Monde. 

« Je suis en liaison tous les jours avec lui. Il n’a pas quitté le pays. Son état de santé est toujours le même », a indiqué encore Sellal dans une interview accordée au quotidien Le Monde que le chef de l’Etat. Selon Sellal, l’Algérie est uniquement dirigée par Abdelaziz Bouteflika qui « suit les affaires du pays et donne ses instructions au jour le jour ». Concernant la situation économique du pays, Sellal a tenté de rassurer les Algériens.  « Nous ne sommes pas dans la situation de crise des années 1980 où le pays était endetté et n’avait presque plus de réserves », a-t-il argumenté, indiquant que l’Algérie a devant elle trois ou quatre ans, au cours desquelles « il faut absolument (réussir) le pari de la diversification économique ».

Au sujet des attentats de Paris, Sellal a rappelé que « nous avons vécu en Algérie ce qui se passe aujourd’hui dans certains pays, notamment en France ». « Nous connaissons bien cette question. Mais à l’époque nous étions, pour ainsi dire, seuls à combattre le terrorisme islamiste. Certaines théories – comme le « qui tue qui ? » – remettaient même en cause l’action du gouvernement. Mais nous avons mis un terme à ces violences. Au début, c’est vrai, par une politique du tout-sécuritaire mais qui a été suivie par une politique de réconciliation nationale prônée par le président Bouteflika et qui a donné des résultats, puisque le pays connaît depuis la stabilité », a-t-il encore confié à ce propos dans les colonnes du quotidien Le Monde. S’agissant enfin de la situation chaotique en Libye, Sellal a lancé un sérieux avertissement aux européennes : »si nous ne faisons rien en Libye, il y aura un autre Daech aux portes de l’Europe », a-t-il conclu.

Nourhane S.