Le Haut commissariat à l’Amazighité (Hca) vient de lancer un appel en direction des artistes créateurs algériens et autres collectifs d’artistes constitués en association, représentée par un de ses membres ayant son siège en Algérie, pour l’érection d’une statue à l’effigie du célèbre roi amazigh Massinissa.

Cet appel à candidature est désormais accessible sur le site Internet du Hca comprenant un dossier à fournir accompagné d’une représentation de l’œuvre en version numérique et en version papier ainsi qu’un descriptif détaillé en plus d’un formulaire téléchargeable sur le site Internet hca-dz.org. Les dossiers doivent être envoyés par mail à l’adresse dpc@hca-dz.com ou par voie postale au 19, avenue Mustapha El Ouali, Alger dans un délai de 45 jours à compter de la date de publication du communiqué.

Advertisement

Cette statue qui sera érigée au croisement de l’avenue Pasteur et du boulevard Dr. Sâadane, à Alger, est financée par la commune d’Alger centre.

L’initiative du Hca, qui semble vouloir s’inscrire dans le cadre de la réhabilitation de l’histoire et de la culture Amazighe, reste un geste symbolique ne changeant rien à la condition de cette culture longtemps refoulée par une idéologie politique qui s’est détournée des valeurs originelles du pays, pour épouser un modèle identitaire arabo-musulman cloné sur celui des sociétés orientales, aujourd’hui sur le déclin.

Ce qui est attendu des autorités, c’ est un geste fort, qui signera la réconciliation de l’Algérie avec son histoire plusieurs fois millénaires et la reconnaissance de son identité amazighe à travers l’officialisation de ce caractère inaliénable de la société algérienne.

Massinissa Mansour