L’international algérien de Leicester City, Riyad Mahrez, qui brille de mille feux dans le championnat anglais, a vivement réagi aux propos peu amènes à son égard du président du club français de l’Olympique de Marseille, Vincent Labrune.

Ce dernier a, selon le site Internet de «France Football», qui a rapporté l’information lundi dernier, déclaré qu’il connaissait le football et que, par conséquent, « il n’allait pas se faire avoir ». Il exprimait à propos d’une proposition pour intégrer l’algérien dans l’effectif de son club. Cette déclaration n’a, évidemment, pas été du goût du joueur qui a inscrit, depuis le début de saison, dix buts, et a effectué six passes décisives.

«Il pense ce qu’il pense. Je sais qui je suis, je suis conscient de ce que je fais dans le football et de ce que je peux faire. Je ne veux pas parler des personnes qui ne connaissent pas le football. Tout le monde ne peut pas vous aimer. Parfois, certaines personnes vous aiment, d’autres vous détestent, n’apprécient pas votre jeu. C’est la vie donc ça ne me dérange pas», a déclaré Mahrez à la BBC.

Vincent Labrune doit se mordre les doigt actuellement, au vu de ce que ce réalise l’international algérien au sein de son club actuel.

Pour rappel, le joueur de 24 ans a atterri à Leicester City en Angleterre, il y a deux saisons, en provenance du club français de la Ligue 2, le Havre. Leicester est actuellement leader du championnat anglais. Et c’est en grande partie grâce aux performances de Riyad Mahrez.

Elyas Nour