Pour permettre à un nombre plus important d’Algériens vivant à l’étranger de disposer d’un passeport biométrique leur permettant de rentrer au pays sans encombres, les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères ont décidé d’accorder une dérogation aux consulats algériens en France pour délivrer des passeports provisoire aux personnes dans l’urgence.

La durée de ces passeports est d’une année. L’annonce a été faite par le député FLN de l’émigration, Noureddine Belmeddah, qui dit avoir rencontré le ministre de l’Intérieur, Noureddine bedoui, pour lui exposer le problème. «Le ministre de l’Intérieur a donné son accord après consultation avec le ministre des Affaires Etrangères», indique Belmeddah dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé, il y a quelques jours, que les ressortissants algériens disposant d’une autre nationalité ne peuvent plus entrer en Algérie avec la présentation d’une simple carte d’identité. Soit ils entrent avec un visa lorsqu’ils sont détenteur d’un tel passeport, soit avec un passeport biométrique algérien. Une décision dictée par l’Agence internationale de navigation aérienne et qui a surpris beaucoup d’Algériens qui ne pourront pas entrer au pays, s’ils ont une urgence.

Essaïd Wakli