Le grand chanteur kabyle, Taleb Rabah, est décédé ce matin, a annoncé la radio locale de Tizi-Ouzou.

Auteur, compositeur et interprète, Taleb Rabah est né, il y a 85 ans, au village Tifilkout, relevant de la commune d’Iferhounène. Il fait partie des grands noms de la chanson kabyle. Il a émigré comme nombre de ces confrères et s’est vite imposé, aux cotés de Chérif Kheddam et Slimane Azem, comme ne référence dans leur domaine.

Autodidacte, Taleb Rabah a chanté l’amour «Zzin di Lmesvah», l’éxil, les problèmes sociaux « Ad yli rebbi d-mmi » ou encore la révolution « Ma tecfam ay igudar (Ô, aigles, souvenez-vous…) en hommage aux moudjahidines.

Après l’indépendance, Taleb Rabah a continué à chanter à la radio nationale et à produire jusqu’à ces dernières années. Et malgré cette immense carrière, il a rarement fait objet d’hommages. Ce n’est que récemment que le ministre de la Culture, Azedine Mihoubi, lui a rendu visite alors qu’il était alité.

L’artiste sera inhumé, mercredi, dans son village natal.

Essaïd Wakli

Notez cet article