Transports/ Les chauffeurs de taxis algérois débrayent dès lundi 

0
247

Déjà éprouvés par l’inefficacité des transports publics, les Algérois risquent de vivre un début de semaine encore perturbée. Les chauffeurs de taxis menacent en effet de faire grève dès lundi pour protester contre la décision des autorités d’imposer à leurs véhicules un habillage unique. Ce qui ne se faisait, jusque-là, qu’aux taxis collectifs dont le nombre ne cesse de se réduire ces derniers temps.

En plus de cette décision, les chauffeurs de taxis, qui s’expriment à travers la fédération des transports de l’Union générale des Travailleurs algériens (UGTA), contestent également la délocalisation de la station principale de taxis, désormais transférée vers la gare de Ben Omar, située à Kouba.

Les chauffeurs de taxis, dont le nombre est proche de 20000 professionnels, cherchent désormais à nouer les fils de dialogue avec les autorités qui, elles, tardent à répondre.

Essaïd W.