Vidéo. Funérailles de Hocine Aït Ahmed/ Le comité du village d’Ath Ahmed contrecarre les velléités de récupération du wali

0
413

Dans une vidéo mise en ligne par Radio Djurdjura, le comité du village de Hocine Aït-Ahmed signifie une fin de non-recevoir au Wali de Tizi-Ouzou concernant l’organisation de la cérémonie d’inhumation du défunt, qui doit se tenir le 1 janvier 2016, dans son village natal.

L’un des sages du village d’Ath Ahmed a expliqué au wali que le comité de village est en mesure de préparer, tant sur le plan financier qu’organisationnel, cette cérémonie qui doit respecter les derniers vœux du défunt qui a souhaité des funérailles traditionnelles. Un message à double sens : refus de s’inscrire dans la logique de récupération initiée par les autorités qui veulent, coûte que coûte, surfer sur les sentiments des Algériens pour marquer quelques points politiques, et volonté de perpétuer des traditions ancestrales auxquelles Aït Ahmed était très attaché.

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/radiodjurdjura/videos/1046620128703447/?video_source=pages_finch_main_video&theater » width= »500″ height= »400″ onlyvideo= »1″]

Cette vidéo illustre la sagesse du représentant du comité du village d’Ath Ahmed qui a usé d’un langage d’une grande subtilité, exprimant une volonté manifeste d’éviter toute interprétation erronée de ses propos. Le vieil homme a expliqué que chaque région avait ses coutumes funéraires et Aït Ahmed a demandé à être enseveli à côté des siens et suivant leur tradition.

La démarche entreprise par les villageois de cette région démontre, encore une fois, leur sens politique aigu et leur refus catégorique de cautionner l’opportunisme.

Massi. M