Habib Berrahmane Djaït, journaliste à la chaîne de télévision Beur TV, a été agressé ce jeudi par le directeur de la communication du ministère de l’Enseignement Supérieur, a-t-on appris ce jeudi auprès d’Adlène Mellah, le directeur exécutif de cette chaîne de télévision privée algérienne. 

D’après la même source, le même haut responsable du ministère de l’Enseignement supérieur avait tenté, toute honte bue, de corrompre le journaliste de Beur TV qui menait une enquête sur les détournements de deniers publics au sein de l’Office national des œuvres universitaires (ONOU). « Notre journaliste loge lui-même dans une chambre  au sein d’une cité universitaire et connaît parfaitement le dessous de ces magouilles. Mais le responsable de ce ministère a préféré étouffer la vérité en tentant de corrompre notre journaliste après lui avoir promis une chambre d’un meilleur standing », dénonce Adlène Mellah selon lequel le journaliste de sa rédaction a été tout bonnement agressé et poussé brutalement vers la sortie au ministère de l’Enseignement Supérieur. « Nous allons déposer une plainte et nous n’allons pas nous taire face à ces pratiques mafieuses », accuse le directeur exécutif de Beur TV.

Nous avons tenté de joindre le directeur de communication du ministère de l’Enseignement supérieur. Malheureusement, ce dernier a refusé de donner une suite favorable à notre requête prétextant une réunion de travail.

Notez cet article