Les émigrés binationaux ne pourront plus entrer au pays comme il leur semble. Le ministère de l’Intérieur vient d’exiger de nouvelles mesures qui seront applicables aux ressortissants algériens établis à l’étranger. Ces derniers seront désormais obligés de se faire établir un passeport biométrique algérien pour pouvoir entrer au pays. Dans le cas contraire, ils seront traités comme ressortissants étrangers qui devront être munis de visas d’entrée en Algérie. Car, jusque-là, les binationaux ne disposant pas de passeport algérien pouvaient entrer au pays en exhibant seulement leur carte nationale d’identité.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas précisé les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision. Mais il semblerait que le gouvernement algérien soit mu par l’application de la réciprocité. Beaucoup de pays, dont le Canada, n’admettent pas que leurs « binationaux » n’entrent au Canada avec un passeport d’un autre pays. Il faut savoir que jusqu’à maintenant des milliers d’Algériens disposant de nationalités étrangères n’utilisent que la carte nationale d’identité pour rentrer au pays. Ils ne disposent pas de passeport algérien. Aujourd’hui, ils devront s’adapter rapidement à cette nouvelle réglementation.

Advertisement

Essaïd Wakli