Football/ Qui au MCA veut réhabiliter Omar Ghrib ?

0
224

Veut-on réhabiliter le très controversé ancien président du MC Alger, Omar Ghrib, radié à vie de toute activité liée au football ? Ou est-ce seulement lui qui a usé de ses relais au sein du club pour tenter de revenir aux affaires ?

Le club amateur du MCA a rendu public, mardi, un communiqué signé par cinq de ses membres, dont son président, dans lequel est dénoncée l’initiative prise par deux autres membres, en l’occurrence Kamel Kesbadji et Tahar Belkhiri, d’adresser, au nom du club, une correspondance à la FAF (Fédération algérienne de football) demandant une «grâce» à l’endroit de Ghrib.

Les signataires de la déclaration rappellent qu’ils soutiennent toujours la sanction prononcée à l’encontre de l’ancien président. Pour rappel, celui-ci s’était rendu responsable, en mai 2013, du comportement des joueurs du MCA, qui, après leur défaite en finale de la Coupe d’Algérie, face à l’USM Alger, avaient refusé de monter à la tribune officielle afin de recevoir leurs médailles.

Cet acte n’a pas du tout été apprécié par les officiels présents sur place, notamment le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui décernait les médailles aux joueurs. Le ministre de la Jeunesse et des Sports de l’époque, Mohamed Tahmi, s’était même déplacé aux vestiaires dpour tenter de convaincre les joueurs de revenir sur leur décision, mais en vain!

Les sanctions n’ont pas tardé à tomber. Le président Ghrib a été radié à vie, alors que l’entraîneur du club, Menad, a écopé d’un an de suspension. Deux joueurs ont également été sanctionnés. Il s’agit du capitaine Babouche (un an de suspension) et du gardien Chaouchi (deux ans).

Deux ans et demi plus tard, une manœuvre a été entreprise pour tenter de réhabiliter Ghrib. Mais, les dirigeants du MCA ont vite réagi pour mettre les points sur les «i».

Elyas Nour