Chute des cours du brut/ L’Algérie vendra-t-elle son pétrole à perte ?

0
786

L’Algérie continuera-t-elle à exporter son pétrole si le prix du baril baisse encore jusqu’à arriver à 20 dollars ? La question est posée par certains initiés au fur et à mesure que les cours du brut se rapprochent du coût de revient.

Selon une analyse norvégienne du marché pétrolier, reprise par un site arabophone, le prix de revient du pétrole algérien est de 20,40 dollars. Dans le cas où la tendance baissière se poursuit jusqu’à atteindre ce niveau, l’Algérie, exportera à perte.

Certains pays, membres de l’OPEP ou non, sont dans la même situation ou pire. Ainsi, le prix de revient du pétrole en Chine est de 29,9 dollars. Au Mexique, il est de 29,10, en Lybie 23,5 et en Russie 17,20 dollars.

D’autres pays sont par contre dans une position plus confortable, notamment l’Iran et les Emirats où le prix de revient du baril est de 12,30 dollars ou encore l’Irak 10,7, alors que la chute du prix du baril ne semble pas trop inquiéter l’Arabie Saoudite avec un prix de revient de 9,9 dollars et le Koweït avec 8,5 dollars.

C’est probablement pour cela que les Saoudiens bloquent toute tentative de la part des membres de l’OPEP de réduire la production afin de freiner la chute des prix du baril.

Rappelons que certaines banques internationales, à l’exemple de Goldman Sachs, prévoient un prix du baril à 20 dollars dans un proche avenir. Devant un tel cas de figure, il est à se demander sérieusement si l’Algérie continuera à exporter son pétrole.

Elyas Nour