Les tensions désormais ouvertes entre l’Arabie saoudite et l’Iran, deux des principaux pays producteurs de pétrole ont déclenché une dynamique haussière sur le marché du pétrole.

Le géant américain des médias spécialisés en économie «Bloomberg» a annoncé que la rupture des relations diplomatiques irano-saoudiennes, décidée par Ryad, a provoqué une hausse de plus de 3% du baril de pétrole Brent provenant de la mer du nord.

Le baril de West Texas, pour livraison au mois de février, s’est échangé à 38.2 dollars US, soit en hausse de 1.28 dollars US. A noter qu’en 2015, le pétrole a perdu 35% de sa valeur marchande.

Pour rappel, les relations diplomatiques entre Ryad et Téhéran ont connu une grave dégradation suite à l’exécution par l’Arabie Saoudite du chef religieux chiite Nimr Baqr al-Nimr. Cet acte a été à l’origine de l’attaque, perpétré hier dimanche, par des manifestants iraniens contre l’ambassade d’Arabie Saoudite en Iran.

Massi M.