Enfin ! Après tant de luttes et de sacrifices, la langue Tamazight est reconnue comme une langue officielle dans l’avant-projet de la nouvelle constitution présenté ce mardi matin à la presse par Ahmed Ouyahia, directeur de cabinet de la présidence de la République. Il est prévu également de créer « une Académie algérienne de la langue Amazighe, placée auprès du Président de la République », indique clairement la copie de cette nouvelle Constitution. « L’Académie qui s’appuie sur les travaux des experts, est chargée de réunir les conditions de promotion de Tamazight en vue de concrétiser, à terme, son statut de langue officielle. Les modalités d’application de cet article sont fixées par une loi organique », précise l’Article 3 Bis de cet avant-projet qui sera soumis au parlement pour qu’il soit adopté.