Actualisé à 13 H 40 : Sur son site internet, le quotidien français Le Figaro  révèle qu’à Barbès, « un homme se serait précipité sur un policier en criant «Allah akbar» en possession d’un couteau ou d’un hachoir et d’un dispositif explosif factice ». « Alors qu’il leur fonçait dessus en brandissant son couteau, il a essayé d’attraper quelque chose dans sa doudoune. C’est là que les collègues ont ouvert le feu », confie une source policière au Figaro d’après lequel l‘homme portait sous son manteau une pochette scotchée d’où sortait un fil, mais le « dispositif ne contient pas d’explosifs ».

A Barbès, le quartier parisien qui abrite une forte communauté algérienne, un attentat terroriste aurait été déjoué de justesse ce jeudi matin, indiquent des sources policières.  « Un homme a été tué par des policiers jeudi matin devant un commissariat du 18e arrondissement, alors qu’il tentait de pénétrer dans le bâtiment », confirme, à ce sujet, Le Parisien.  D’après France Info, l’homme portait une ceinture d’explosifs et aurait crié «Allah Ahkbar»  ! « Un robot de déminage est sur place », souligne encore, sur son site internet, le Paris Match. Selon la même source, « toutes les rues du quartier ont été bouclées, la police demandant à la population de ne pas sortir de chez elle. Le boulevard Barbès est toujours fermé à la circulation ».