Les routes algériennes sont toujours aussi mortelles. Un accident, survenu ce jeudi matin au sud de Naâma, qui a vu un minibus heurter violemment un camion semi-remorque, a provoqué la mort de 13 personnes et blessé deux autres. Il s’agit de sept hommes, cinq femmes et une fillette. Leurs corps ont été transférés à la morgue de l’hôpital de Ain-Sefra.

Selon l’APS, tous les occupants du minibus sont décédés.  L’accident s’était produit au lieu-dit Draa Essaa, à une quinzaine de kilomètres de la commune de Moghrar en allant vers Ain-Sefra, suite à collision frontale d’une rare violence entre un camion semi-remorque et un minibus de transport de voyageurs assurant la liaison Moghrar-Ain Sefra.

Les bus et les camions sont souvent responsables d’accidents mortels. Selon les différents services de l’Etat, les bus et camions provoquent près de 3% des accidents, mais ils sont responsables de plus de 30% des décès sur les routes. Les premières causes de ces accidents sont l’excès de vitesse, l’état des véhicules et des routes ainsi que la fatigue des conducteurs.

Essaïd Wakli

Notez cet article