Abdelaziz Bouteflika était certain que les parlementaires allaient adopter son projet de révision constitutionnelle. La preuve: à peine les mains baissées, Abdelkader Bensalah, le président du parlement, a donné lecture à un message dans lequel le chef de l’Etat a remercié les parlementaires d’avoir voté le texte.

« En ce jour historique, il m’est particulièrement agréable de saluer  le sens élevé de la responsabilité, du patriotisme et la clairvoyance dont ont  fait preuve, résolument, les membres du Parlement, toutes tendances politiques et tous courants idéologiques confondus », a indiqué le président Bouteflika. Le chef de l’Etat a relevé que le Parlement, en adoptant à une large  majorité le projet, marque ainsi son «entière adhésion», en sa qualité  de représentant de la Nation, «aux conquêtes démocratiques que ce nouveau texte  ambitionne de réaliser».

«En effet, si un certain nombre de parlementaires ont voté contre le  projet et que d’autres ont préféré s’abstenir, cela ne peut être que révélateur  d’un parlement qui fonctionne au rythme d’une démocratie pluraliste, un parlement  librement choisi par le peuple pour exprimer sa volonté et reflétant la diversité des courants d’idées et d’opinions qui animent notre société», a ajouté le président  de la République.

Par ailleurs, Abdelaziz Bouteflika a estimé que le train des réformes ne s’arrêtera pas. Il a affirmé que le processus des réformes engagées  «n’est évidemment pas une fin en soi», ajoutant qu’il permet à la société algérienne «de passer d’une étape politique et constitutionnelle déterminée, à une autre  étape qualitativement meilleure tout au long de la construction d’une société  fondée sur les valeurs républicaines et les principes démocratiques».

Il a également annoncé l’installation d’une cellule de suivi des dispositions de la nouvelle constitution.  «J’ai décidé, en ma qualité de garant de la constitution, de mettre  en place, auprès du président de la République, une cellule de suivi dont la mission essentielle sera de veiller attentivement, dans les temps impartis et jusqu’à son terme, à la concrétisation minutieuse et intégrale de ces dispositions  et de m’en tenir régulièrement informé», a-t-il précisé.

Essaïd Wakli

Adoption du projet de révision constitutionnelle/ Bouteflika évoque «un jour historique»
Notez cet article