Sonelgaz/ Noureddine Bouterfa évoque un doublement des prix actuels de l’électricité

0
432

Les Algériens pourraient payer l’électricité encore plus cher dans un proche avenir. Pourtant, les tarifs ont été déjà augmentés au début de l‘année en cours. C’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui, au forum d’El Moudjahid, le PDG de la société, Noureddine Bouterfa.

«Le problème de Sonelgaz, à court terme, est de trouver une solution à un gap de 1.100 milliards de DA. Il s’agit d’une mesure d’urgence, car si nous n’aurons pas cette somme, nous ne pourrons pas finaliser notre programme d’investissements d’ici 2018. Ce qui fait qu’on envisage de recourir au marché international pour pouvoir assurer la réalisation de nos investissements», a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «En 2015, le gap était de 180 milliards de DA. Donc, si l’on veut rattraper ce retard rapidement, soit l’Etat doit accompagner Sonelgaz, soit on doit doubler les tarifs pour pérenniser le service au profit du citoyen».

Selon Noureddine Bouterfa, les récentes hausses des tarifs de l’électricité et du gaz ne rapporteront à Sonelgaz que 25 milliards de dinars à la fin de l’année, donc 75 milliards d’ici 2018. Par ailleurs, ajoute-t-il, “l’emprunt obligataire national ne rapportera que 30 milliards de dinars au maximum. Ce qui voudra dire que l’entreprise doit trouver pas moins de 1000 milliards de dinars pour réaliser ses objectifs”. D’où la nécessité de recourir, comme il l’explique, au marché international.

Le PDG n’a pas précisé s’il s’agit de crédits ou de prises de participation. L’autre solution qui se présente à la Sonelgaz, selon lui, est de doubler les tarifs.

A noter que Bouterfa milite depuis des années pour la libéralisation des prix de l’électricité et du gaz. Il n’a eu de cesse de réclamer des hausses.

Elyas Nour