Une large gamme de produits «bio» ont été présentés lors du 10e Salon de l’industrie pharmaceutique et parapharmaceutique. Ce segment naissant représente une opportunité pour les producteurs locaux pour percer dans un secteur porteur, notamment pour les cosmétiques.      

Ouvert jeudi à la Safex, cette exposition vise à faire la promotion du produit pharmaceutique local. Une «opportunité», affirment les participants en quête d’échanges entre professionnels. Ce salon a également permis de jauger et d’apprécier les dernières innovations de l’industrie pharmaceutique.

Parmi les produits phares qui ont suscité un grand engouement parmi les visiteurs, on retrouve les produits issus de l’industrie dite «bio», conçus à base d’éléments naturels tels le venin d’abeille, le miel, la gelée royale, etc.

Ce sont les stands des produits cosmétiques qui ont connu la plus grande variété de ce type de produits bio. Les lotions et autres crèmes, destinées à soigner la peau et favoriser la cicatrisation esthétique ou chirurgicale conçus à base de venin d’abeille ainsi que d’autres produits à l’instar des shampoings à base d’aloe vera ont été les stars de se salon.

Le succès commercial que connaissent les produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques induit des revenus considérables grâce à un développement continu du secteur de la recherche scientifique. La publicité a également joué un grand rôle dans l’essor de ce segment surtout à l’étranger où le bio est devenu une tendance sure. Les laboratoires algériens comptent bien exploiter ce filon porteur qui est aussi une valeur ajoutée pour l’économie nationale.

Massi M. 

Notez cet article