L’Entreprise de transport public des voyageurs, appartenant au milliardaire Mahieddine Tahkout et la Société nationale tunisienne de transport interurbain vont, selon les termes d’un accord signé dans le cadre du comité technique algéro-tunisien chargé du transport routier, assurer le transport des voyageurs par voie terrestre entre plusieurs villes algériennes et tunisiennes.

Un document a été signé par les représentants des organismes régissant le transport public routier dans les deux pays dans le but « d’uniformiser les permis d’exploitation » pour le service du transport international régulier des personnes entre l’Algérie et la Tunisie. Cet accord prévoit une liaison entre Tunis et la wilaya d’Annaba à raison d’un voyage par jour aller/retour et une autre ligne reliant entre Alger et Tunis à raison également d’un voyage par jour aller/retour.

Les deux compagnies ont , en outre, convenu de créer deux nouvelles lignes, l’une reliant El oued à Gafsa et la seconde Tébessa à la ville tunisienne de Kasserine.

Un accord a été signé en décembre 2015, fixant le type de véhicules qui seront consacrés à assurer ces liaisons. Ainsi, ce sont des bus de luxe d’une capacité de pas moins de 47 places par voyage qui se chargeront de desservir les destinations fixées par cet accord. Les prix des billet, quant à eux, n’ont pas encore été fixés.

Après sa validation par les deux parties, l’accord entrera en vigueur pour une durée de cinq années renouvelables, sauf en cas d’amendement ou de suppression à la demande de l’une des parties.

Massi M.

Notez cet article